Marketing du Lithium + mémoire de platine = même combat

À contre-courant de la déprime pesant sur les ressources naturelles, quelques petites matières concentrent des regards brillants. Le lithium est l’une de ces matières, et pourtant …

Le lithium est un petit marché d’environ moins de 3 milliards de dollars aux prix actuels.

70% de la demande de lithium concernent les secteurs des céramiques, du verre et des polymères ; le solde, 30%, les batteries pour les appareils nomades, est le seul segment en croissance de 4% à 5%.
L’icône de la future consommation est cependant la propulsion électrique, partant de zéro ce secteur devrait atteindre plus de 30% de la demande totale dans 5 ans. Le coût au kWh de la batterie lithium automobile a en effet décru de 1200€ il y 10 ans à 230€ et il se rapproche de l’objectif de 140€. En dessous de ce seuil, l’économie de la propulsion électrique sera comparable au moteur à explosion.
Plus tard viendra  le stockage statique d’électricité mais les quantités de lithium considérées sont à ce jour moyennement importantes.
Au total la consommation augmenterait de plus de 70% en 5 ans

Du côté de la demande, on assure que l’on fera le maximum.  le secteur est très concentré. Aux quatre producteurs qui alimentent actuellement 90% des besoins du marché, nous avons promis que divers projets multiplieront la production par près de trois d’ici à 5 ans.

Cette dernière hypothèse est raisonnablement improbable.

Ce qu’apprend l’enfant, l’homme le retiendra jusqu'à ses vieux jours
Il y a 25 ans le marché des platinoïdes était dans la même configuration que celui du lithium en 2016 : promesse d’une formidable croissance de consommation dans la catalyse automobile et en retour promesse d’un équilibre du marché grâce à de grandioses développements miniers de la mine du platine, notamment en Afrique du Sud.
Le lithium se présente de la même  manière : une grande demande est attendue –les batteries-, portée par une contrainte morale avant d’être réglementaire- la COP 21 cette fois- ; l’offre est insuffisante mais les promesses de développements miniers sont rassurants.

Il n’est jamais inutile de rappeler le chapô de l’émission http://www.franceculture.fr/emission-concordance-des-temps-12-13 Concordance des Temps sur France Culture : le coup d’œil de l’histoire, le recul vers une période passée, donne toujours des perspectives et il permet à la réflexion d’y voir les problèmes qui sont les mêmes et ceux qui  diffèrent, mais également d’entrevoir des solutions.


Pour les platinoïdes, la première promesse fut tenue, désormais, sous contrainte règlementaire les voitures sont toutes catalysées de par le monde. La seconde non, moins de 30% des projets se concrétisèrent.
Nous eûmes, nous les teneurs de marché, quelques sueurs froides, les esprits s’échauffèrent, les prix s’élevèrent jusqu’aux apices avant de s’effondrer.

Bis repetita
Tout comme pour les platinoïdes le prix du lithium est inélastique, il s’élevait d’environ 20%  à environ 6000$/t jusqu’à l’automne 2015 puis dans les deux derniers mois il s’adjugeait de plus de 100% à 13000$/t.

Tout comme pour les platinoïdes dans les années 90, les producteurs actuels ne répondront pas à la forte augmentation de la demande ; tout comme par le passé les contrats à long terme primeront sur le spot ; comme toujours des erreurs naïves seront commises, chez les producteurs comme chez les consommateurs, probablement les mêmes qu’il y a 25 ans.

Publié dans Les Échos le 07 01 2016

Please follow and like us:
error