Et si Angela Merkel réatomisait l’Allemagne  ?

In la Tribune 10/09/2020

En 2002, la production électrique allemande était à 50% à base de charbon (lignite 28%, charbon thermique 22%), 9% renouvelable (hydro 5%, biomasse 1%, éolien 3%, solaire 0%), 31% nucléaire, 8% gaz, et le solde 2% d’autres sources dont les centrales au fuel.

En 2019 la production électrique globale avait augmenté de 3%. Elle était, à 29% à base de charbon (lignite 20%, charbon thermique 9%), 46% renouvelable (hydro 4%, biomasse 9%, éolien 24%, solaire 9%), 14% nucléaire, 10% gaz, et le solde (1%) d’autres sources. Un seul bloc a progressé : les renouvelables.

Dès 2038, l’objectif de production électrique est 0% à base de charbon, 65% de renouvelables (dont environ hydro 5%, biomasse 9%, éolien 36%, solaire 15%), 0% nucléaire, 35% gaz. Ne discutons pas de ces 65% d’énergies renouvelables, considérons qu’ils sont acquis – ni de l’hydrogène, car il serait un sous-produit des renouvelables ou du gaz.

Affaire Navalny, réélection de Donald Trump… de l’eau dans le gaz russe

Analysons les 35% de gaz à la lumière d’un côté de .. Lire PLus