Abondance de pétrole ne nuit pas, sauf pour l’OPEP+

In la Tribune 4 juillet 2019

Le temps et la souplesse apportés par le pétrole de roche mère étatsunien ont changé le marché du pétrole : le temps, parce qu’entre la découverte d’un nouveau gisement conventionnel et sa mise en production, il se compte en dizaine d’années, mais en semaine pour le pétrole de schiste ; la souplesse car si le pétrole de schiste voyait son coût de production continument baisser, ses robinets se ferment néanmoins rapidement dès que les prix chutent sous le point mort. Ce dernier est en moyenne entre 45 dollars et 50 dollars le baril, mais avec des extrêmes de 23 dollars à 70 dollars.

Ere d’abondance énergétique

En résumé, grâce au pétrole de schiste, nous sommes de nouveau dans une ère d’abondance énergétique. Elle signifie que la seule stratégie qui s’impose aux producteurs pour conserver une puissance est la limitation de leur production. Ils se groupent en trois pôles : le groupe de l’OPEP auquel …Lire plus