Hausse des prix du minerai de fer : pourquoi la police chinoise enquête

In La Tribune 10 juillet 2019

Le minerai de fer est indispensable aux aciers carbone et inoxydable, qui sont en majorité produits en Chine ; c’est donc à Pékin que se trouve l’explication de la hausse des prix du minerai de fer de 2019. Par rapport à son historique, l’augmentation des cours est encore modérée puisqu’au-dessus de 120 $ les prix spot (plus élevés que les contrats à long terme) restent environ deux fois moins élevés qu’en 2007-2008. Il n’en reste pas moins que la très sérieuse Commission Nationale de la Réforme et du Développement, qui gère les stocks stratégiques du pays, enquête pour tempérer ces prix.

Certes au Brésil, le dramatique accident du barrage de Brumadinho, puis les menaces sur le site Brucutu et d’autres ont amoindris la production mondiale d’environ moins de 3 % ; certes, la météorologie n’a pas été favorable aux mines australiennes, mais ces deux phénomènes sont la surface des choses, la vérité est ailleurs…   

La hausse de la demande minerai de fer en Chine, illustrée par une baisse des stocks dans les ports chinois, n’est elle aussi qu’un symptôme, bien qu’elle soit liée au nœud du problème, la restructuration du secteur de l’acier par Pékin. Comme chacun le sait, ce dernier continue de se restructurer pour diminuer la pollution atmosphérique. La production d’automne et d’hiver, très nocive, continuera d’être limitée par les autorités ; et les aciéries zombies continueront de fermer bien qu’elles soient soutenues par les gouvernements régionaux.

En conséquence les revendeurs d’acier, dont les stocks sont en général au plus hauts en mars et au plus bas en fin d’année, changent en 2019 leurs habitudes et avancent leurs commandes. De fait, de manière inhabituelle …Lire plus

Please follow and like us:
error