Coronavirus : pourquoi les prix des métaux divergent

In La Tribune 21/03/2020

Il y a d’abord la chute des paradis perdus : le palladium et le rhodium. À la suite du dieselgate et des normes antipollution qui le suivirent, les moteurs à essence ont été préférés aux moteurs Diesel entraînant une croissance de la consommation de palladium et rhodium dans la catalyse automobile. Le mouvement n’a pas échappé à la spéculation, les prix des deux métaux se sont envolés au point que nous avions qualifié ces deux marchés, il y a quelques semaines sur ce blog, de grenades enveloppées de chocolat.

Peu après, les grenades ont explosé. Les prix du palladium ont chuté de près de 50%, ceux du rhodium sont passés de plus 14.000 dollars à environ 3.000 dollars aujourd’hui. Ce dernier métal rééditant, comme tous les dix ans, la même bulle spéculative : hausse spectaculaire et baisse rapide en ….lire plus .

Please follow and like us: